Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, documentation, dossiers, forum, formulaire pour participer au site,...
Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,... Informations énergies renouvelables, agriculture bio, et tout ce qui touche le respect de la nature et des hommes. A disposition : Agenda, forum, formulaire pour participer au site,...
Une action de l'association
Liste de discussion
Pour échanger par email, de manière conviviale, sur tout ce dont parle le site, inscrivez-vous :

Les Docs

Articles & Documentation Echanger Droits humain et social Dans l'enfer du hard discount
 

Dans l'enfer du hard discount

Date de publication : Jeudi 20 Novembre 2003 à 13H01:27
Déjà 27807 personnes l’ont lu


Cadences infernales, harcèlement moral, guérilla contre les syndicats.
Derrière les enseignes des supermarchés discount se cachent des pratiques sociales d'un autre âge. Enquête sur le sous-prolétariat de la grande distribution.

Ce jour-là, au petit matin, Mickaël Goguillon, salarié de l'entrepôt Lidl de Montceau-les-Mines, est retrouvé inanimé en contrebas de la plate-forme de stockage des palettes, la tête coincée sous les 2,5 tonnes du chariot élévateur qu'il conduisait. Au moment de l'accident, la plate-forme était dépourvue de barrières de sécurité. Il passera trois semaines dans le coma, qui se soldent par dix mois d'arrêt maladie et de graves séquelles.
C'était le 7 mars 2001. Le jeudi 13 février dernier, le directeur régional de Lidl était jugé en appel à Dijon pour blessures involontaires et non-respect des mesures de sécurité. Relaxé en première instance, il encourt trois ans de prison et 45000 euros d'amende. Le jugement a été mis en délibéré au 20 mars.

Cette audience jette un coup de projecteur sur des conditions de travail dramatiques, celles des salariés du «hard discount». Ils travaillent chez Aldi, Lidl, Leader Price (Casino-Baud) ou Ed (Carrefour), ces casseurs de prix de l'alimentaire qui ont conquis 10% du marché en moins de quinze ans. Jusqu'à 50% moins chers que les supermarchés classiques, ils ont d'abord séduit les pauvres, puis les autres. L'an dernier, selon l'institut d'études sur la consommation Secodip, 60% des ménages français ont fait leurs courses au moins une fois dans l'un des 3000 magasins discount. Le secret de cette réussite? Des coûts serrés au maximum. Et des magasins gais comme une épicerie soviétique, pour montrer au client qu'on ne gaspille rien. Mais selon de nombreux salariés, ces recettes ne suffisent pas à expliquer ce succès. «Quand nous sommes arrivés en France, en 1989, notre concept était de prospérer grâce à la misère et à la crise, se souvient un ancien cadre de Lidl. Pour vendre aux pauvres, on a embauché d'autres pauvres qu'on a fait bosser à des cadences infernales.
C'est terriblement efficace.»

Le système repose sur une seule loi: l'hyperproductivité, mesurée en euros par heure travaillée. Ces ratios sont deux fois plus élevés que dans la grande distribution classique: jusqu'à 530 chez Aldi, 380 chez Lidl et Leader Price. «En tant que cadres, notre seul objectif est d'augmenter la productivité, c'est-à-dire faire tourner les magasins avec le moins de personnel possible, explique un ancien chef de réseau Lidl. Pour y arriver, il faut faire travailler les gens plus vite, plus dur, et les pousser à faire des heures supplémentaires non déclarées.» «Chefs de réseau» chez Lidl, «de secteur» chez Aldi et Ed, «inspecteurs» chez Leader Price, les responsables qui encadrent les magasins effectuent régulièrement des journées de plus de dix heures. Mais c'est chez les chefs de magasin que les abus sont les plus nombreux. «La méthode de travail chez Aldi est fondée sur le travail dissimulé», accuse Alexis Matthey, délégué CFE-CGC. Les chefs de magasin que nous avons interrogés dans les quatre enseignes disent travailler entre 50 et 70 heures par semaine, bien plus que ne le stipulent leurs contrats. Des irrégularités pour lesquelles certains hard discounters ont été condamnés à plusieurs reprises, aux prud'hommes comme en appel.

Alors que la loi leur impose de noter chaque jour le nombre d'heures travaillées par les salariés, certains chefs de magasin Leader Price indiquent simplement «présent». Chez Aldi, une croix. Condamné pour cette pratique, Aldi exige désormais que ses chefs de magasin inscrivent 8,66 heures précises. «Mes ennuis ont commencé lorsque j'ai commencé à noter mes horaires réels», témoigne Wilfrid Vallez, chef de magasin Aldi à Montpellier et délégué du personnel. Il est aussitôt inondé de lettres de mises en garde. Selon plusieurs chefs de magasin Aldi et Lidl, certains cadres rectifient eux-mêmes les plannings des récalcitrants, au stylo bille ou au feutre noir. Aldi n'a pas souhaité commenter nos informations.
Chez Leader Price et Lidl, la direction assure que les problèmes d'horaires ont disparu à la fin des années 1990, après la signature d'accords sociaux. Ce que contestent les syndicats, qui reconnaissent néanmoins une amélioration.

Ces cadences provoquent des accidents du travail en surnombre. Selon le bilan social de Lidl et les statistiques de la Cnam, il y en a eu trois fois plus chez le discounter allemand que dans les supermarchés de taille comparable, ces accidents étant en moyenne 2,5 fois plus graves. Quant à Ed et Aldi, ils omettent régulièrement de mentionner ces chiffres, pourtant obligatoires, dans leurs bilans sociaux. «Alors que je ne m'occupe que d'un seul magasin Lidl, j'ai eu plusieurs cas très graves : hernies discales, fractures vertébrales, risques de complications neurologiques», s'alarme un médecin du travail.

Le système tient grâce à un management centralisé et autoritaire, où le travail des salariés est régenté par des dizaines de procédures tatillonnes, le plus souvent impossibles à respecter. «Chaque niveau hiérarchique subit une telle pression qu'il la répercute à l'échelon du dessous: les directions régionales s'en prennent aux cadres, qui s'en prennent au chef de magasin, qui s'en prend à ses caissières», explique Monique Gauduin-Chaix, déléguée centrale CFDT chez Ed. Les salariés, jeunes, peu qualifiés, souvent étrangers, se taisent pour garder leur emploi. «La loi du silence règne, le système est verrouillé et chacun mérite son salaire, conclut un ancien cadre Lidl. C'est le salaire de la peur.» La plupart des salariés ne tiennent que quelques années. Selon les bilans sociaux des discounters, le turnover s'élevait à 34% chez Aldi en 2001, plus de 35% chez Lidl, avec un record pour Ed Paris-Nord, où 54% des salariés en CDI ont quitté l'entreprise en 2001. C'est beaucoup plus que dans les supermarchés classiques de taille comparable: 21% par exemple chez Champion.

Dans ces magasins-là, on se tait, jusqu'à ce que la révolte éclate. Au milieu des années 1990, dans les quatre enseignes, des mouvements sociaux paralysent magasins et entrepôts. Le 15 septembre 1998, la police perquisitionne au domicile de quatre employés du magasin Lidl de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Lidl leur reproche d'avoir volé 55000 euros de marchandises. Ils sont licenciés, les salariés se mettent en grève. Silver Gning, chef du magasin de Romainville et délégué CGT, vient soutenir les manifestants. Il est immédiatement licencié, ainsi que deux de ses caissières et les 50 grévistes de l'entrepôt d'Aix-Marseille, qui avaient cessé le travail par solidarité. Après un mois de conflit, ils seront tous réintégrés, et la plainte de Rosny classée sans suite. Pour les hard discounters, cette résistance est une humiliation. «Lidl ne supporte pas l'idée que les salariés se défendent», regrette un délégué CGT. «La seule façon de faire respecter le droit chez Aldi, c'est de les traîner en justice», déplore Jean-Claude Hermant, délégué CGT.

Les syndicalistes subissent de fortes pressions, qui vont jusqu'au harcèlement moral. Alexandre Torgomian, délégué CFDT chez Ed, a reçu vingt et une lettres recommandées : des remarques, des avertissements et des mises à pied. Il a porté plainte pour harcèlement moral, et obtenu 1 euro de dommages et intérêts. Dans son jugement, le conseil des prud'hommes estime que «l'accumulation des lettres (...) visait à déstabiliser le salarié». «On m'a demandé de le virer, témoigne Bara Diouf, son ancien chef de magasin. La direction voulait le forcer à retirer sa plainte.»
Dans une main courante déposée dans un commissariat parisien, un autre chef de magasin témoigne avoir été «menacé à plusieurs reprises» par son employeur. Certains syndicalistes craquent et démissionnent. D'autres préfèrent négocier leur départ.

Restent les irréductibles. Contre eux, les hard discounters emploient les grands moyens. «On m'a demandé de licencier un syndicaliste, témoigne une ancienne chef de magasin Ed. Fin 2001, je suis allée avec mon directeur déposer une fausse plainte pour harcèlement sexuel. Le type a passé 30 heures en garde à vue.» La direction d'Ed nie formellement.

Le 12 mai 1999, François Muller, chef de réseau Lidl et syndicaliste CGC, est arrêté en flagrant délit dans le magasin de Scionzier (Haute-Savoie), avec un peu plus de 1170 euros dans sa poche. Il est relaxé le 18 septembre dernier par le TGI de Thonon-les-Bains. Le jugement dénonce les «man½uvres» de la direction, qui avait en fait chargé François Muller de prendre l'argent dans la caisse pour financer au noir le départ d'un salarié, avant de prévenir les gendarmes. Lidl a fait appel.

Ces salariés sont également surveillés de près. Le 22 août dernier, deux techniciens se présentent au magasin Aldi d'Aubenas pour installer un système «antichoc» sur le coffre-fort. «Ce n'était qu'un bout de plastique, raconte Fabrice Grare, délégué FO. En fait, ils avaient posé une caméra espion qui filmait les employés et les clients.» Les salariés ont porté plainte. Là encore, Aldi se refuse à tout commentaire. Chez Lidl, le PDG Pascal Tromp a reconnu en novembre 2001 devant le comité d'entreprise qu'il avait recours «dans certains cas» à des détectives privés. Selon la direction, le seul cas concerne en fait l'affaire Muller.
Ce que contestent plusieurs chefs de magasin. Aldi pense même à faire pression sur l'inspection du Travail. Dans un courrier interne, le directeur d'une des centrales Aldi informe sa hiérarchie qu'il va bientôt se rendre à la direction départementale du Travail en compagnie d'un membre du Medef, afin de «calmer les ardeurs» d'un inspecteur jugé trop curieux.

Autant de critiques qui n'émeuvent pas les hard discounters. Le retour de la crise et la hausse des prix liée à l'euro ont fait exploser leur chiffre d'affaires: +15% l'an dernier, selon l'édition 2002 de l'étude Référenseignes de Secodip. De quoi conforter les très discrets frères Albrecht, inventeurs du hard discount et propriétaires de l'enseigne allemande Aldi. Avec un patrimoine estimé à 26,8 milliards de dollars, ils possèdent la troisième fortune mondiale, deux crans au-dessous de Bill Gates.

(Le Nouvel Observateur, 20 février 2003)

Merci beaucoup à Transnationale.org pour cet article excellent : http://www.transnationale.org

Les internautes réagissent :

 De miss 14, le Vendredi 24 Octobre 2014 à 15H48:30

bonjours je recherche une ou des personne qui ont travailler chez aldi a l'entrepot quel procedure vous avez entamer pour le foutage de gueule qu'ils nous prenent pour des idiot ou des fous
 De Henneron, le Mardi 22 Mai 2012 à 10H12:22

Bonjour,

Aprés 3 ans de procedure j'ai gagné mon prud'homme contre ALdi pour travail DISSIMULE !
Si vous avez besoin de conseils concernant une procedure contre Aldi, n'hésitez pas à me contacter, je vous aiderais avec plaisir.
henneron@yahoo.fr

Cordialement
 De PETIT, le Vendredi 20 Mai 2011 à 10H42:35

Bonjour à tous, je suis en préparation d'une fiction sur l'univers du Discount le harcellement moral et physique que les employés subissent au quotidien. Je cherche des témoignages, des rencontres, je suis sur paris.
Merci de m'adresser un mail
à leydiruff@hotmail.fr
je vous parlerai en plus ample détail de mon projet.
Cordialement,
 De henneron, le Mercredi 29 Décembre 2010 à 18H46:31

Bonsoir,
Je recherche toujours des témoignages (pour mon prud'homme), de personnes qui ont travaillé dans la même centrale que moi,
ALDI CUINCY...
Bonnes fêtes de fin d'année
henneron@yahoo.fr
 De bibi, le Mardi 21 Décembre 2010 à 14H38:29

j ai travaillé dans un ED et c était la même chose heures non payées dimanche non majorée et quand vous vous révoltés on vous fait comprendre que vous n avez pas le choix et on vous fait un planning de fou pour que vous craquiez j ai tenu 1 an puis je suis partie
 De Paul, le Jeudi 12 Août 2010 à 22H59:55

Bonsoir a tous, j'etais salarié en 2000 comme collaborateur, et j'ai donné ma demission cette année là, les problemes recontrés sont les memes que les votres, sauf au niveau chaine du froid c'etait respecté ! C'etait les PLU ! 10 ans apres je me souviens encore de certains codes.


J'ai connu des Samedi de 6H30 à 20H30 non stop,

moins d'heures declarées donc plus de prime mensuel en rentabilité, au maxi j'ai eu 100 euros de prime mensuels pour un nombre incalculable d'heures

les horaires étaient disposés afin de ne pas vous faire repartir chez vous ou on vous le faisait comprendre que le magasin avait besoin de vous, il y avait trop de monde
exemple : 9H 12H / 14H 16H puis reprise a 17H à 19H

en réel 7H30/20H non stop,

C'est un véritable bussiness qui se juge entre le, RS et le RV.

Si je l'ai fait c'est que j'ai bien voulu, mais si cela serait a refaire, je crois que je resterais 1H, grand maxi.

C'est vachement bien organisé psychologiquement parlant, ils sont balaises !!!!!!!

Je ne regrette pas mais il ne faut pas se ruiner la santé pour un travail, moi honnetement j'ai risqué ma vie en magasin dans tous les domaines et je l'assume, mais j'en reparle en rigolant, j'etais jeune et con ! (je remercie l'ANPE de m'avoir trouvé mon starter professionnel).

Voilà pour la petite annecdote, par contre des collegues me disaient Aldi dans ton C.V ca donne un sacré plus, je peux vous dire que en ce qui me concerne ca n'a rien fait dans ma recherche d'emploi apres l'ere Aldi.

C'est l'exploitation pure et simple et je tire mon chapeau a toutes les femmes et hommes qui triment et qui souffrent dans la discretion.

Cordialement.

 De zeone, le Dimanche 11 Juillet 2010 à 13H11:14

Bonjour, je suis actuellement salairé chez aldi. Je suis am depuis presque deux ans et j'ai commencer comme collaborateur et suis arrivé au poste d'am en huit mois. Je n'ai aucun diplôme dans le commerce, juste la volonté de "réussir" avec pour objectif au minimum un poste de rm. Objectif clairement évoquer avec mon rs lors de mon embauche. La suite c'est les heures pas déclarées(journée de 12 mais 8,5 déclarées), les changements de planning de dernière minute, etc...l'investisement total où tu vis aldi!!! Et puis il y a eu une prise de conscience à la fin de l'année 2009 que je passe à côté de ma vie de famille, de ma vie de couple et j'ai demandé à bénéficier d'un bilan de compétences pour faire le point, que le poste auquel je prétendais n'arrivait pas. Aujourd'hui j'ai fini mon bilan et j'ai une certitude, je vais quitter aldi même si j'ai 2 enfants, un prêt immobilier sur le dos pour encore longtemps. Je vais quitter mon poste parce que sinon c'est ma femme et mes enfants que je vais perdre et un cancer qui me guette. Alors bien sûr cela peut m'arriver dans d'autres circonstances, mais je n'envisage pas ma vie DICTEE par un travail! Ma grand-mère disait " on travaille pour vivre et non pas on vie pour travailler. Je ne sais pas encore de quoi demain sera fait, mais je sais déjà se qu'il n'y aura plus dans ma vie. On à tous le choix, il faut réussir à faire le premier pas. Pour se d'entre vous qui sont dans le doute ne tardez pas trop la vie est trop courte pour s'enmerder avec des C...
 De bouba, le Jeudi 03 Juin 2010 à 13H30:23

bonjour a tous, moi aussi je travail chez aldi depuis 6 mois j'ai été obligé de passé employé principale sinon je n'étais pas embauché j'ai ok car pour moi c'était la seule possibilité d'évoluer. après avoir fait pas mal de magasin de la grande distribution je trouvant que le salaire était plutot motivant. mais j'ai vite compris ce que c'était de bosser chez aldi, je suis déjà sortie a 20h passé le soir parceq ue ma responsable exige que tout soit fait et que plus aucun papier ne traine dans le bureau. bosser entre midi avec un quart d'heure de pause pour manger parce que magasin ouvert et camion qui arrive a 12h 15 reserve sans sas on est donc obligé de rester avec le chauffeur. on refuse de ma payer mes heures que je travail entre midi et le soir tard.mon mari pète un plom quand je rentre tard.de plus ma responsable était en congé et c'est nous 3 ep dfans le magasin qui on du tenir le magasin avec biensur le meme salaire et biensur plein de reproche on est pas satisfait de mon travail parce qu'un carton de madeleine n'est pas ouvert, parce le samedi soir je n'ai pas mis le prix qui était dans le changement de prix que je l'ai mis le lundi matin.je peux faire 45h pendant un mois et les semaines suivant 30, 33 34h donc tout ce que je me suis donné pour avoir des heures supp en plus sur ma paie est perdu. j'aimerais bien partir mais mon mari est au chomage et j'ai tellement demandé a avoir un cdi que je ne sais plus quoi faire.
 De henneron, le Dimanche 02 Mai 2010 à 17H28:56

JE SUIS AU PRUD'HOMME CONTRE ALDI?
SI VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE, JE PEUX PEUT ETRE VOUS ETRE UTILE ?
henneron@yahoo.fr
 De caroleli, le Vendredi 16 Avril 2010 à 22H55:27

je suis employée principale chez aldi. je peux vous dire que la productivité à encore augmenté. elle est, dans notre magasin, de 608 euros!!!! c'est irréalisable!!!! courage à tous les salariés. bye
 De Aurélie, le Samedi 13 Février 2010 à 15H48:55

Bonjour, j'ai lu quelques réactions à cet article et je ne peux empêcher la colère de monter en moi...

Mon ami travail depuis 1 an et demi chez Aldi en temps qu'Assistant Responsable de magasin, il est diplômé d'un master II (bac +5) en allemand, et quand il a postulé chez Aldi c'était pour un post de Responsable de magasin, on l'a tout d'abord embauché en lui promettant très rapidement une place de Responsable.
Il s'est alors donné à fond pour Aldi, acceptant les changement de planning de dernière minute, les heures supplémentaires non payée, la cadence infernale,... Mais rien de tous ses efforts n'ont payé, aujourd'hui au bout d'un an et demi il n'est absolument pas question de le faire passer responsable, mais ça n'empêche pas de lui faire faire le travail du responsable très régulièrement, évidement ce n'est pas la paye du responsable qui tombe à la fin du mois mais bel et bien celle de l'assistant. Si encore ce n'était que ça... cette semaine le Responsable de Secteur est venu quasiment tous les jours pour le surveiller, critiquer son travail (test fraicheur des fruits et légumes pas asser bien effectué, prise de retard dans la gestion du magasin, désorganisation) il trouve tout et n'importe quoi pour critiquer son travail, alors qu'il fait aussi bien que le vrais responsable. Il le menace chaque jour d'une mise à pied si le magasin n'est pas nickel quand il revient le lendemain, lui dit de partir plus tard le soir pour continuer à travailler, ou même "quand c'est comme ça vous vous dites aujourd'hui je vais au magasin à 4h pour rattraper mon retard", c'est limite s'il ne lui demande pas de dormir sur place. Quand mon ami lui répond qu'il a une vie privée, le RS lui dit "c'est bon à savoir ça" (ce qui veut dire ça va se savoir au dessus).
Cette semaine on lui a sucré son mardi de congé au dernier moment, si bien qu'il a travaillé 6 jours sur 7 de 8h à 19h30 - 45 avec une pause d'à peine 10 minutes pour manger le midi. Le week end il rammène des papiers à faire à la maison car il n'en a pas le temps au magasin...

Cette nuit je ne trouvais pas le sommeil car lui qui a une santé excelente, il commence à avoir des vertiges, la nuit il gémis, gigotte et s'accroche au drap. En plus de tout cela il a régulièrement mal à un bras, mais il ne veut pas aller voir le medecin car il n'ose pas se mettre en arrêt...
Il n'a que 25 ans, il a fait tellement de sacrifice tout au long de ses études pour pouvoir assurer son avenir, trouver sa place dans le monde du travail, et voilà ce qu'on lui propose. Je me sents impuissante, il ne me dit rien de ses soucis à moins que je ne le questionne mais je sais qu'il souffre de cette situation... Il est aussi convaincue que s'il ne passe pas responsable c'est parce que ses supérieurs lui mettent les batons dans les roues... Il me racconte aussi la confiance qu'on leur accorde (ironie), quand il emmène des trucs de marque Aldi pour manger le midi il doit avoir un ticket de caisse pour prouver qu'il n'a pas volé, le soir avant de partir un controle peut être effectué jusque dans les voitures des employés pour voir s'ils n'ont pas volé,... Le gaspillage aussi, vous en avez entendu parler? Il me dit que des produit qui vont être périmé le lendemain sont jettés la veille (par exemple un produit bon jusqu'à demain sera jetté aujourd'hui), ou les packs de dessert où il en manque un c'est poubelle, les emballage abîmés = poubelle,... Evidement il est formellement interdit aux employés de récupérer. Ils pourraient faire un prix pour les employés histoire de ne pas jetter... Bref...
Ces magasins de discount alimentaire me dégoute, il leur faudrait une bonne grêve quelques jours, ça les calmerait.
 De natojoli, le Mercredi 25 Novembre 2009 à 14H46:39

je suis AM chez Aldi. j'ai commencé comme collaboratrice en 2004, et ai gravi les échelons. les heures gratuites, les modifications de plannings du jour au landemain, des semaines de 36h75 qui se transforme en 43 h voir plus, mais de 36h75 à +++++ rarement pris en compte, si on sait qu'on nous dit que pour avancer il faut travailler entre midi et deux, ne pas fermer les portes avant 18h55 alors qu'on ferme à 19h, les derniers clients sortent donc à 19h15, + ménage+ papiers de fin de journée, vous sortez finalement à 19h45 voir 20h. Mais de 19h à 20h c'est kdo! Bref un système qui nous fait repartir à reculons par rapport aux acquis sociaux pour lesquels nos pères se sont battus. c'est de l'exploitation pure et simple à laquelle notre législation ferait bien de s'interresser. En suisse, les magasins aldi commencent à s'implanter, mais ils sont des équipes de 15 ou 20 personnes à travailler pour des magasins similaires aux notres où nous sommes entre 3,4 à 8 maximum selon chiffre d'affaire! si c'est pas de l'abbus, c'est quoi??
 De nico, le Mercredi 02 Septembre 2009 à 11H47:22

sachez qu'a aujourd'hui, tout le monde en parle, mais personne ne fait rien, je suis également ancien AM chez aldi, j'ai été licencié pour faute grave, tt ca parceque j'ai donné mon point de vue au RV qui n'a pas avalé ma franchise, il a prit ca comme un affront, et voila le résultat, cela fait bientôt un mois que je ne bosse plus, et je me sent libéré, la chose a faire, c'est de s'unir, et de bloquer les magasins, les centrales,les camions, revendiquer nos droits, et ceux de nos anciens collègues, faire circuler un max d'info sur leurs méthodes de travails, car leur forces, c'est de filtrer tt les info des syndicats, il font leur pouvoir avec le silence et la craintes des employé (es), mais ce qu'il faut savoir, c'est que le rapport de force qu'il auront contre un seul et même bloc, ne peut pas être le même rapport qu'ils ont avec 4 ou 5 employé par magasin.
un seul mot d'ordre, l'union fait la force!!!
 De LILIOU, le Lundi 20 Juillet 2009 à 09H39:50

J'oubliais de dire au chef de magasin ou autres qui diront qu'il ne faut pas travailler dans le hard discount si c'est pour se plaindre
Je leur répond par un exemple: si vous saviez que votre voisin bat son enfant que feriez vous la sourde oreille ou vous le dénnonçait!!
Ce qui n'est pas normal doit etre dit sinon rien évolu
Si durant toute l'histoire personne n'aurait rien dit l'esclavage, le travail des enfants... SERAIT d'actualité la preuve c'est que dans d'autres pays c'est encore d'actualité et personne ne fait rien!!!
 De LILIOU, le Lundi 20 Juillet 2009 à 09H26:01

Bref il ne faut plus se taire!!!
 De liliou, le Lundi 20 Juillet 2009 à 09H15:05

les messages datent mais rien à changé. Je travaille chez ED. Il y a toujours les meme problèmes: harcèlement morale des caissières qui finissent en arret maladie pour déprèssion et démissionnent.

Si l'on ne fait pas des heures gratuites on est mal vu. On ne va jamais assez vite pour le chef de magasin, sous effectif des employés on est parfois à deux. Et si on a le malheur de dire que ce n'est pas normal, on est considéré comme des incapables. Pourtant il y a une solution: ne plus faire des heures gratuites, ce qui obligerait les chef d'employer plus de personnes. Dès qu'un chef vous fait des reflexions déplacées telle que: tu es lente, c'est pas possible!! ou qu'il descend des employés devant vous: de toute façon il n'a jamais su faire quelque chose de bien, dès qu'il fait quelque c'est mal fait.

Par contre le chef se permet de boire au boulot, et laisse ses employés faire son propre boulot.

Le système français ne fait que régresser mais ils trouvent ça normal, tant que leur bénèfice grossit au dépend de la santé physique et morale du personnel.
 De kiki, le Mardi 09 Juin 2009 à 11H28:19

actuellement je travail chez aldi en tant que caissière sur la centrale d'oytier st oblas, c'est vrai les conditions de travail sont déplorables les heures sup inexistantes c'est travail gratuit et tais toi! je ne parle meme pas du harcelement que l'on subit, on vous appelle au dernier moment pour travailler.
il faut réagir à un moment, comment peut on encore laisser faire ça à notre époque?
 De bergolfe, le Lundi 02 Mars 2009 à 16H32:19

Pour ludo: De ludo, le Lundi 19 Novembre 2007 à 22H11:06.

Petit Leader Price = Faible en personnel=Donc faut travailler plus pour gagner moins=Toujours + emmerdé.
C'est exactement ce que tu dis: Tu peux aller plus vite dans 2 mois ce ne sera plus assez vite.
Je me permet de casser je n'y tavaille toujours pas et je n'y achète pas ou plus: Raisons personnelles: Je plaide cette cause que je connais: Leader Price est à 800 mètres! Avec du pesonnel que je connais.
 De bergolfe, le Lundi 02 Mars 2009 à 16H17:26

LEADER PRICE à saint laurent les tours 46400: Le personnel subit les contrats à temps partiel: Vivre avec 886 €uros en 2009! En 1998 1040 €uros temps je vais dire normal: Faut subir sans rien dire: Aussi je n'y travaille pas, je parle pour eux: De la raccaille...
 De Audrey62, le Jeudi 12 Février 2009 à 18H07:57

Bonjours à tous.Voila j'effectue des recherches sur les conditions de travail dans les Hard Discount dans le cadre d'une enquête universitaire et j'aurai voulu si possible que certains employés de Hard Discount répondent à quelques questions sur leur conditions de travail.Ces questions portent sur le salaire par rapport aux heures de travail réellement éffectuées, l'entente avec les collégues et la direction, les tâches réalisées, les relations avec les clients, le travail dominicale et durant les jours feriés...Merci d'avance à ceux qui auront prit le temps de répondre.A bientôt.
 De maggic, le Vendredi 02 Janvier 2009 à 11H30:17

bonjour ,pour info moi aussi j'ai eu des discriminations accompagnées de harcélement a LIDL depuis le debut de décembre , il ont eu un certificat médical leurs disants que je ne pouvais plus portées de charges lourdes cars je suis enceinte mais la reseau ma demandées un papier pour confirmées ma grossesse ..... alors que je pouvais attendre le 3émes mois pour leur dire mais je les dit dé que je lé su ..... puis une de mes chef caisse ma dit d'aller plus vite et que c'etait pas grave si je fesais une fausse couche( c'etait mon 3éme 6h00 de la semaine)....mais que l'on pouver pas allet a mon rythme.... puis elle c'est plainte a la reseau pour me "clacher" comme elle ma dit ...!!! est apres il faut garder le sourir en caisse cars pour eux ces moi qui part en vrille!!!!!!!!
 De poullette, le Jeudi 04 Décembre 2008 à 07H56:21

moi aussi je travail chez aldi ,mais en central.la ou on est exploiter on nous dit travailler plus vite pour avoir une prime plus grosse mais sans avoir d'heures supplaimentaire.on pense pas a notre santé et les responsables detourne les avis donner par la medecine du travail.c'est marche ou creve
 De laurence, le Mardi 28 Octobre 2008 à 16H11:50

pas possible de lire des choses comme ca je suis responsable ed coop atlantique mais pas ca chez nous j ai 42 an mais moi je dit non
 De ON FAIT QUOI MAINTENANT ?, le Mardi 09 Septembre 2008 à 19H27:12

http://personnel.unblog.fr/2008/09/02/lidl-sur-m6-dans-capital-le-dimanche-709-a-20h45/#comment-2968
 De emma62, le Mercredi 09 Juillet 2008 à 23H47:14

je viens juste de decouvrir le blog je suis d accord avec beaucoup de reactions des personnes travaillant chez les discounters . tous ses magasins sont des exploiteurs on doit toujours plus donner et ne rien recevoir a part notre salaire. je bosse chez aldi depuis maintenant 18 ans. oui les tests achats existent, des nouveaux responsables secteur font des courses comme n importe qui et cachent des choses dans les cassies (jambon sous carton, melanges des bouteiles cheres dans cartons de vins bon marchés) tout ca pour faire tomber des tetes comme on dit. malheurs aux caissieres qui ne voit pas le piege. aprés cela vous avez les reflexions des clients qui se demandent pourquoi tout est controler dans les caddies. et si le client rale c est de votre faute de toute maniere .moi pire encore mon chef magasin veut que ce soit les caissieres qui bougent tout dans les caddies, je vous dit pas l etat des dos au soir et surtout venez pas dire que c est un accident de traval si vous vous faites mal, ca c est tant pis pour vous.il y a de quoi maudire tous ses clients qui ne leverez pas le ptit doigt pour vous aider alors que c est leurs courses qu on bougent. si on est pas d accord pour respecter les procedures caisses on peut partir meme apres 18 ans de boite maintenant avec les scanners ils on plus besoin des anciennes qui au debut on appris le code de chaque produit dans le magasin. mais bon si on regardent comment les nouveaux bossent d ici quelques annees ils vont devoir multiplier leur personnel par 2 dans chaque magasin.
seule chose bien chez aldi c est salaire si bien sur vous tombez sur un magasin qui a des primes.
je supporte tous les employes qui attaquent ses discounters , esclavagiste de personnel
 De Blius, le Lundi 30 Juin 2008 à 23H30:25

Pas mieux chez Netto, le discount d'Inetr. Certains adhérents vont trop loin. Voici quelques insultes auxquelles j'ai droit quotidiennement :"tu ne vas pas assez vite ; je ne suis pas ta bonne, quel fainéant ; heureusement que tu as la tête sur tes épaules car sinon tu l'oublierais ; heureusement que tu travailles pour moi, dans d'autres enseignes on t'aurais déjà viré tellement tu es mou ; pas possible d'être con comme ça ..." Bref, je craque et ne sais plus quoi faire, si ce n'est démissionner. Je pense me mettre en arret maladie si ça continue, je me sens trop usé psychologiquement...
 De emma, le Mercredi 30 Janvier 2008 à 10H52:39

je ne suis pas d accord avec vous je travaille chez lidl depuis 8 ans et tout se passe bien .
il y a eu bcp de progres depuis ces dernieres annees.
les responsables sont a notre ecoute.
quand au salaire ne dites pas que c le slaaire de lapeur allez travailler au cora la vous verrez
 De marpoju, le Samedi 29 Décembre 2007 à 14H47:44

Réagir à cet article??!!!
A quoi bon quand l'administrateur du site efface certains messages trop criant de vérité??
éh oui chers lecteurs, la quasi totalité de mes commentaires ont disparu.
Peut être cela génait-il du monde?
Alors, chers amis (ies) du hard discount, laisser tomber ce site, aller sur "distrijob". Là au moins il n'y a pas de censure.
 De laporte, le Vendredi 23 Novembre 2007 à 12H52:54

bande de d'abrutis cds et cdm la medecine du travail est passer ce matin et quand j'ai était au magasin de chars Mr nefzi était là avec la cdm. je suis entrée dans le bureau pour demander quand je reprenner le travail il m'a dit qu'il avait bien redefini le poste de ecc avec la medecine du travail et que vu que je ne peux pas faire les palettes le mieux est de solder mes congés pour pouvoir être payer jusqu'a la prochaine visite le 06 decembre donc mise en congé jusqu'au 1er decembre et repos le 3/4/5 et ma demander au jour d'aujourd'hui qu'est ce que vous voulez Mlaporte moi j'ai dit travailler car 18 mois d'arrêt et de mal de dos et de moral zero. mais qu'est ce que vous voulez qu'il ma redit j'ai dit la même chose et je lui ai dit sauf si vous ne voulez pas me voir dans le magasin il m'a répondu avec son petit sourire mais non mme laporte mais moi je ne suis pas medecin en ayant l'air de dire que je simule du con. je suis enerver ecoeure car la souffrance je l'ai et de travailler mardi m'avait redonner du moral la il vous casse j'écrit et je suis en train de chialer les nerfs lachent. si le peut qui vous tiens vous decroche que faire continuer et se dire que l'on ai plus bon a rien ou se mettre dans un mur. il faut virer ce genre de personne qui vous casse et vous demolissent. il croit que ca m'amuse d'être branché sous electrode a longeur de journéé pour ne pas avoir mal. je les hai car moi ce boulot il me plait.JE NE SUIS PAS DECIDER A LAISSER LES CHOSES COMME 9A SI QUELQU'UN PEUT ME DIRE OU ECRIRE ET OU PORTER PLAINTE POUR ATTEINTE A MON INTEGRITE PHYSIQUE.MORAL.PERSECUTION POUR AVOIR DEMANDER ERREUR DE CAISSE.INTIMIDATION ET MENACE QUE SI JE NE POSAIS PAS DES CP JE SERAI REPARTI CHEZ CAR PAS ACCEPTER SUR LE LIEU DE TRAVAIL SANS SALAIRE. ET DEMAIN MATIN J'APPel la medecine du traivai.et la semaine prochaine je me deplace à l'inspection du travail et domage pour lui j'ai des personnes qui peuvent temoigner qu'il ne penser pas que j'allais revenir et qu'il ne voulait pas que je reviennent c'est normal la cdm a son neveu a placer. il m'ont casser j'ai pleurer toute la journée.mais maintenant c'est domage après avoir était au fond j'ai la hargne qui remonte et je ne vais pas les lacher et il se rappelerons ne mon nom pendant longtemps en plus j'ai des avenants de contrat soit didant vernon jamais déplacer et il y en a plein sur son magasin dommage sur les planning on ne peut être deux endroits à la fois. et au mois de juin 2006 fait 60 h du samedi au samedi je n'ai toujours pas signer ce fameux avenant domage pour lui en plus je vais recompter mais j'en ai plus de douze au dessus de 30 h qu'il me licencie et je vais aux prud'home avec une en ancienne sous chef prête à temoigner de tout les faux qu'illui a fait faire.
 De ludo, le Lundi 19 Novembre 2007 à 22H11:06

depuis quelques semaines, je travaille dans un leader price et nous sommes trop peu d'employés. A chaque instant, on me reproche ma lenteur et on remet systématiquement en question mon travail... pourtant bien fait. Ce soir, j'ai failli tout laisser tomber et partir mais le gérant s'est assagit remarquant mon regard assez méchant en le regardant.
 De PAT13, le Vendredi 21 Septembre 2007 à 18H27:33

LES ENFANTS C'EST PAREIL CHEZ LECLERC 60H ET PLUS PAR SEMAINE PAYE 35 MAINTENANT PRESSION CONSTANTE RESPECTER LES HORAIRES TOUTES ENSEIGNES CONFONDUES IL Y AURA DE L'EMBAUCHE.ET SURTOUT NE PAS HESITER A ATTAQUER CES PATRONS OU CHEFS VOYOUS DEVANT LES INSTANCES
 De moi, le Dimanche 08 Juillet 2007 à 14H54:54

AM chez ALDI, je me trouve
 De le collectif lidl, le Vendredi 20 Avril 2007 à 21H47:14

contact unsa lidl,il pourront t'aider!!
 De papaye, le Jeudi 19 Avril 2007 à 14H12:08

voila cela fait 10 ans que je suis caissiére au lidl dans le 33 estc'est la même chose,comme l'inventaire du magasin ou je travailler etait mauvais et que cela faisait 8 ans que je y était mon rr ma dit:"jusqu'a nouvel ordre je ne toucherais plus a mon caisson sauf si nécessaire" il a dita meschef caisse et mon chef mag. moi jelui est rétorqué que je prendrais quand même mn caisson sauf si ilme faisaitune lettre ecrite, je me suis senti humilier car il me taiter de voleuse sans preuves, j'ai fait dépression pendant 2 mois je suis rester chez moi, l'inventaire etait toujours mauvais! j'aidemander ma mutation dans un autre lidl , mais les conditions sont les même ils effectuent des caddies tests,des chefs qui font leurs courses secretements et qui piége leur caddiess pour voir si on fait bien notre boulot.........moi j'attend ma prime de 10 ans caje leur fait pas de cadeau est je me casse car j'en ai marre.
 De pink00, le Mardi 17 Avril 2007 à 12H09:34

subotei, d'où tiens-tu cette information et dans quel coin ceci s'est-il passé ?
 De pink00, le Mardi 17 Avril 2007 à 11H07:23

marpoju, je viens d'apprendre pour toi, je suis désolée mais je savais déjà car tu as eu le même entretien que moi. Je voulais attaquer mais le délégué syndical m'en a dissuadé, donc j'ai accepté l'accord transactionnel qui s'est déroulé mercredi pour assurer le coup financièrement mais je ne veux pas laisser tomber. J'attendais qu'un autre RM se fasse "jeter", pour lui proposer de se battre ensemble...
 De clochette, le Lundi 16 Avril 2007 à 22H19:09

Bonsoir, voilà mon jugement c'est déroulé cette après midi, verdict: 83000 euros pour moi et 55000 pour ma collègue que notre chère société Aldi devra payer dans les meilleurs délai... alors, un conseil, battez vous...
 De clochette, le Vendredi 13 Avril 2007 à 17H41:46

Marpoju et pink00, je viens de vous envoyer un message. je laisse mes coordonnées pour ceux qui peuvent en avoir besoin. clochettelacroquette@hotmail.fr
a bientôt...
 De marpoju, le Mercredi 11 Avril 2007 à 21H57:03

c comme au loto:
" à qui le tour??"

 De subotei, le Mercredi 11 Avril 2007 à 21H29:42

35 chef de magasin ont été convoqué a un entretien préalable chez aldi il y a 3 semaine
 De marpoju, le Mercredi 11 Avril 2007 à 20H30:22

pink00, je te rapèle mon adr msn:

marpoju.zoe@hotmail.fr
 De pink00, le Mardi 10 Avril 2007 à 22H25:59

marpoju, je vais essayer de te contacter sur ton site et tu pourra m'en dire +...
 De marpoju, le Mardi 10 Avril 2007 à 19H48:04

t'en fais pas pink00, c pas un lapin, je suis pas RS, mais concerné, comme toi, par un hypothétique licenciement.
 De marpoju, le Mardi 10 Avril 2007 à 19H30:41

on peut discuter si tu veux sur msn. marpoju.zoe@hotmail.fr
 De pink00, le Mardi 10 Avril 2007 à 18H52:19

eh bien oui ! pourquoi dis-tu que c'est le planning de nettoyage du personnel qui a subit le même sort que moi ces jours-ci ?
 De marpoju, le Mardi 10 Avril 2007 à 15H53:42

pink00, voici un site assez sympa pour discuter des sujets de la distribution:
http://www.distrijob.fr/forum/default.asp
Pourquoi je t'ai posé cette question, parce que je dépend de Cuincy, et c'est vrai qu'en ce moment c'est le "planning nettoyage du personnel".
 De pink00, le Mardi 10 Avril 2007 à 13H05:48

pourquoi ?
 De marpoju, le Mardi 10 Avril 2007 à 12H26:37

pink00, étais-tu à la centrale de Cuincy?
 De pink00, le Mardi 10 Avril 2007 à 12H21:54

clochette j'ai essayé de t'envoyer un email sur www.clochettelacroquette@hotmail.fr mais je n'y suis pas arrivée, je cherche à te joindre pour que tu puisses me donner la marche à suivre pour attaquer Aldi !
 De pink00, le Lundi 09 Avril 2007 à 22H29:26

je voudrais contacter clochette pour me joindre à vous dans la lutte que vous menez contre Aldi.
Je viens de me faire licencier pour faute grave pour défauts de procédures et je désire contester ce licenciement mais comment faire seule ? J'ai un RDV mecredi pour accord transactionnel, répondez-moi vite je ne veux pas me laisser faire...
 De anthony, le Vendredi 06 Avril 2007 à 00H48:35

je suis etudiant et je travaille a ed depuis 8 mois et effectivement les facons de travailler viennent d'un autre age.En travaillant de 13h a 20h15 , on nous demande d'arriver a 12h45 et on repart vers 20h50, voir meme 21h , et cela tous les jours.Ensuite beaucoup d'erreur sur les fiches de paye, et pressions sur les caissiers pour faire passer plus de 1000 articles par heure et faire payer le client le plus rapidement possible .Consequences: les clients s'en prennent aux caissiers avec insultes et intimidations.Nous en sommes en pleins dans une logique de plus on fait de profit , plus on fait pression sur les employés.Les chefs de magasins sont à plaindre aussi avec en moyenne 66h de travail par semaine de 7h à 18h du lundi au samedi .Mais bon il faut surement cela pour payer les 29 millions d'euros attribué a l'ex president du groupe carrefour pour lui permettre de prendre sa retraite!
 De marpoju, le Mardi 27 Mars 2007 à 20H08:31

salarié chez ALDI depuis 1995:

" les salariés talentueux ont besoin de grans managers. Ils peuvent vouloir rejopindre une entreprise pour ses leaders charismatiques, ses bénéfices élevés et ses excellents programmes de formation, mais ce sont les relations avec leur manager qui déterminent leur fidélité à l'entreprise et leur niveau de productivité" (Marcus Buckingham).

Tout cela pour dire que chez ALDI, on retrouve bien des bénéfices élevés, mais le reste... rien. Pour ma part, la seule relation que j'ai avec ma hiérarchie est de l'encre rouge sur un cahier de DL, de l'encre rouge partout d'ailleurs.
 De le collectif lidl, le Mardi 13 Mars 2007 à 18H24:29

la chef mag du lidl clichy / seine est à l'origine des mouvements du colectif lidl pour dénoncer les agissement du réseau " le grand blond"et des conditions de travail chez lidl !! et aussi à l'origine de l'article sur le journal "POLITIS"est désormais déléguée syndical UNSA LIDL DR ARPAJON !! et se présente sur les listes au élections dp pour avoir plus de pouvoir pour défendre les salariés lidl qui sont harcelés, humiliés, dégradation des conditions de travail...
 De isa, le Vendredi 09 Mars 2007 à 12H17:18

Aprés avoir été 1 an employé principale, 2 ans assistant magasin à former des responsables de magasin et à tenir un magasin sans responsable , puis 2 ans responsable magasin , j'ai été licencié pour faute grave !! Comme vous tous j'ai été victime de harcélement par le responsable de secteur qui faisait pression sur la productivité , mais aussi par le nouveau responsable des ventes qui a voulu montrer que c'était lui le chef que que je n'étais qu'une femme chez aldi qui n'arrivait pas à tout assurer. Ces mots ont été " vous avez des cycles courts et des cycles longs c 'est normal " et " faut arrêter de jouer calimero " Bref j'étais une incompétente du jour au lendemain !! Ayant refusée un départ à l'amiable , ils ne m'ont plus laché ils se sont acharner sur moi par rapport aux procédures que je n'avait pas le temps de faire et sur les périmés !!!!
A partir de là j'ai eu droit a 3 avertissements sur des périmés, et pour m' ACHEVER ils ont introduis des périmés en rayon et fait constaté par huissier. J'ai donc eu droit a une mise à pied et licenciement pour faute grave . Cette façon de procéder est trés à la mode sur mon secteur mais personne ne réagis et ne la dénonce !! il faut réagir !!
 De besson, le Jeudi 08 Mars 2007 à 19H45:57

je tiens a temoiger des conditions de travail dans les base logistique de aldi, le personnel subit des pressions morale et des cadences de travail qui releve de l esclavage.Si vous etes cariste ou preparateur je vous decinseille de venir travailler sur la base de oytiers st oblas38.De plus il ne respecte pas les horaire de travail du personnel.si vous n etes pas satisfait on vous dit d alller voire ailleurs
 De Sylvain, le Jeudi 01 Mars 2007 à 13H14:20

J'ai vu que dans le Politis de la semaine dernière il y a un article intéressant sur LIDL. Malheureusement vous ne devriez plus le trouver chez votre crémier préféré. C'est pourquoi j'ai scanné la page et l'ai mis à disposition sur BioEco :

Visualiser l'article
 De clochette, le Jeudi 01 Mars 2007 à 12H24:54

Bonjour Florent, personnellement, je ne sais pas grand chose sur le principe de norma, tout dépendant aussi du poste auquel tu veux postuler. T'es tu déjà renseigné auprès du personnel de norma? Mais je ne pense pas que cela peut être pire que Lidl ou Aldi, je sais juste que les enseignes qui ont le plus de problèmes avec les prud'hommes sont Leclerc, Lidl et Aldi... Bonne chance.
 De Florent, le Jeudi 01 Mars 2007 à 09H53:15

Je voudrais postuler à une offre d'emploi chez Norma. Y a t-il des témoignages sur cette enseigne?
 De hfati, le Mercredi 28 Février 2007 à 23H18:44

clochette merci pour ton message, et oui tu as raison il faut se mobiliser pour dénoncer, le collectif est motivé!! que se soit pour lidl ou aldi et les autre c'est pareil tous des esclavagistes!!! à bientôt!!
 De poncin, le Dimanche 25 Février 2007 à 14H26:15

J'ai été caissière chez aldi pendant 20 ans,
je confirme tous se qui se dit sur ses exploiteurs en mal de puissance et je veux ajouter ceci: ne compter pas sur votre syndicat pour vous aider parceque le pouvoir d'achat a un prix !!!
Vos conditions de travail n'intéresse personne parceque vous êtes les esclaves de la société de consommation.
Votre vie n'a aucun intéret parcequ'il faut remplir le caddi du consmommateur. Patron, syndicat et étât main dans la main.

Voilà, si vous voulez vous en sortir et ne pas y laisser votre santé je vous conseille de vous tirer !!!
et de prendre un bon avocat pour ne pas être licencier comme un chien pour cas de force majeur .
lève toi et marche et prie
Ne fait confiance a personne surtout pas a ton syndicat qui va négocier un licenciement qui va arranger tout le monde sauf toi
il faut faire appel directement au tribunal du travail lorsque il s'agit d'un licenciement.Je ne suis peut être pas très clair mais je sais de quoi je parle parceque je suis l'ageau qui a été offert pour le sacrifice (société de consommation ou on consomme aussi lesêtres humains
 De clochette, le Samedi 24 Février 2007 à 01H32:42

bonsoir emma
pour ton info, moi non plus, je n'ai pas retrouvé d'emploi,evidemment être licenciée pour faute grave alors que c'est un licendiement sans faute réelle et sérieuse, c'est pas facile d'avoir des proposionts dans ce contexte là. Cest bien pour cela que j'essaie de me battre pour que l'on me change le motif du licenciement. Si tu as le sentiment que le motif de licenciement à ton égart,n'est pas honnête, ou si tu veux en parler, contacte moi sur clochettelacroquette@hotmail.fr à bientôt
 De hfati, le Mardi 20 Février 2007 à 11H12:14

clochette contact hfati@hotmail.fr; si tu veut aider le collectif à dénoncer ces pratiques!! que ce soit lidl ou aldi c'est les mêmes monstre!!
 De emma59, le Lundi 19 Février 2007 à 22H20:11

je me retrouve trop dans ce forum! Assistante au chef de magasin durant 2ans et demi chez aldi, je me suis vu proposer un départ "arrangé" par mon responsable de réseau pour le "bien être de tout le monde" !!! la raison ? avoir tenu tête à un chef de magasin qu j 'avais formé, qui à attraper la grosse tête ensuite et qui de plus pratiquer le harcelement moral voir limite sexuel!! résultat : aprés mettre battue durant 1 mois de gréve, avoir revendiqué les droits de mes caissières je me retrouve au chomage et cela dure depuis 1 ans !!
 De clochette, le Dimanche 18 Février 2007 à 11H55:46

Ok, alors quesqu'on attend pour faire quelque chose, parce que chacun dans notre coin, on est pas prêt de faire bouger le systhème!!!
 De clochette, le Dimanche 18 Février 2007 à 11H50:02

Ok, alors quesque qu'on attend pour faire quelque chose? Moi, je suis pour contrer tour ce système, m
 De lidl, le Samedi 17 Février 2007 à 18H39:41

il faut dénoncer tout ces agissements!!!il faut que arpajon et barbery change de politique et respecte le personnel comme il se doit!
 De clochette, le Jeudi 15 Février 2007 à 13H14:36

Bonjour,
Je tiens également à réagir sur cet article, j'ai subi toutes ces pratiques pendant des années. 13 ans d'anciéneté chel ALDI, dont 6 comme responsable de magasin, j'ai tenu le coup jusque mars 2006, puis dépression nerveuse due à la pression des supérieurs hierarchiques qui évidemment en demande de plus en plus , en ne vous laissant pas le choix, vous connaissez tout ça...mais surtout ce sont les surcharges de travail ainsi que des tas de procédures "à la con" + un responsable de secteur qui au fil des années s'est pris pour dieu le père au féminin en s'octroyant tous les pouvoirs sur son personnel. Tout cela est devenu insuportable... voir que l'on est considérée comme des moins que rien alors qu'il faut se taper une moyenne de 60h par semaine et être payé sur 44h, bosser à 2 par jour (évidemment pour la productivité) avec des tas de taches à effectuer, je peux dire que j'avais beau être forte mais à la longue, j'ai quand même craqué. Ce qui m'à donné le déclic, c'est les textos incessant de mon supérieur pendant les heures de travail, les jours de congés, le dimanche et pour certaines personnes les jours fériés, les brimades, les insultes, la délation etc, qui était faites dans mon dos sans compter le langage ordurier qu'il fallait entendre sur mes collègues, bref, celà a été la goutte d'eau. Il faut savoir également qu'une vie de famille ne vous est pas permise quand vous travaillez pour ALDI ou autre enseigne de ce genre, c'est incompatible. "C'est chouette la vie dans ces conditions là... " J'en passe et des meilleurs, j'en ai tellement vu et entendu... Depuis 1 an maintenant, je me bat au coté de mon assistante, mon employée principale, et mon ex assistante elle même devenue responsable d'un autre magasin. Nous avons écrit à notre directeur de centrale afin qu'il fasse mené une enquête sur tous les problèmes existant dans les magasins, puisque cela se passe partout... évidemment rien a été fait, il ne nous a pas pris au sérieux. Nous avons écrit a l'inspection du travail, au procureur de la république pour harcelement moral(il a ouvert une enquête), la C.R.A.M, médecine du travail etc... nous avons pris un syndicaliste extérieur à la société et monté notre dossier pour mettre une fois de plus ALDI au prud'homme. Toutes les 4 avons été licenciées en Aout 2006 pour faute grave??? Nous nous battons actuellement pour récupérer notre dû. Notre dossier a été jugé lundi 12 février devant le conseil des prud'homme, il y a des sommes importantes en jeu. Rien que pour mes heures effectuées et bien sur non rémunérées, sur trois ans, ça se monte déjà à 42000 euros + licenciement abusif + hacelement moral, rien que pour moi et ma collègue cadre aussi, le chef de demande s'élève à 210000 euros. La presse était là également et il y eu un article dans le journal à ce sujet. Tout ça pour dire à tous ces employés du hard discount qu'il faut arrêter de subir le harcelement de leurs supérieurs ainsi que le" travail dissimulé". Si vous sentez que vous commencez à déraper, battez vous, n'attendez pas que ce soit votre patron qui ai votre peau. Je suis de l'avis de popodipo, il faudrait faire quelque chose, ou au moins essayer, pour tous ceux et celles qui subissent encore tout cà parce que ça va aller en s'empirant... J'ai eu la chance de m'en sortir mais je pense que d'autres continueront à peter les plombs parce que dans ces sociétés là, on appartient totalement à notre boulot, et une fois qu'on en est là, on a déjà un pied dans la tombe. Il faut absolument faire quelque chose pour arrêter ces conditions de travail à la con et punir ceux qui en sont à l'origine. J'espère faire réagir certaines personnes et il faut savoir que la vie continue après ALDI.
 De appel au réseau, le Mercredi 14 Février 2007 à 20H13:11

il y a des anciens chef de réseau qui contact le collectif, et on les remercies, les témoignages sont incroyable...continué à nous soutenir, vous les anciens chef de réseau LIDL !!
 De clochette, le Mardi 13 Février 2007 à 19H12:53

Bonsoir ,
Cet article m'interpelle au plus haut poi_nt puisque je suis concernée...
Je réagirai comme vous demain.
 De popodipo, le Dimanche 11 Février 2007 à 18H29:31

merci pour votre article qui décrit bien nos conditions de travail dans ce pitoyable monde du hard discount. Ce monde sans pitié où les responsables de réseau se prennent pour des dieux( de gros minables qui doivent leur réussite que par des coups bas).je suis responsable de magasin et je viens de démissionner à la suite d'une longue serie d'intimidations et de harcelement de la part de mon responsable de sectaur (ALDI). Atravailler à deux sur une surface de 550m² il faut le faire.je me revolte de savoir que nous sommes bien en France et que ces pratiques existent.Commençons par balayer devant notre porte avant des critiquer les conditions de travail des autres( chinois et autres).
Chez Aldi tous les chefs magasins comme moi qui partent le font dans des conditions pas très catholiques (arrangements, versements de pots de vins....) . je pars de chaz Aldi très malade d'avoir accepté de travailler 70h par semaine sans indemnités.le statu de cadre que nous avons en tant que chefs magasin est très bien réflechi car les heures sans etre payé est monnaie courante dans ce secteur.Etre cadre et balayer le magasin, passer la toile, netoyer les vestiaires, les toilettes, les espaces verts et autres (j'ai juste envie de rire)
Nous devrions, anciens responsables de magasin créer un collectif pour défendre le droit de ceux qui n'ont pas le choix et qu'y restent.
 De , le Samedi 10 Février 2007 à 22H58:31

le collectif à réagie au lidl clichy,un tract à été distrubué pour dénoncé des agissements dégradants...connecté vous sur AC
(agire ensemble contre le chomage)pour plus d'info!!
 De valérie, le Jeudi 08 Février 2007 à 15H41:47

Et le lidl de rue St Maure dans le XIème, combien de chef magasin se sont fait licencier par le chef adjoint des ventes! c'est un des pires, lui aussi il se débarrasse des salariés, en les meneçants, il les pièges, ou les harcèle!!!Il y a que des nouvelles tête!!! c'est une politique de LIDL !!!
 De Argenteuil, le Jeudi 08 Février 2007 à 15H32:43

nous ont ne compte plus les licenciements abusifs, dans le lidl d'argenteuil, en plus des braquages; on nous presse comme des citrons!!les chefs nous respectes pas, et ce débarrasse de toute personne qui ne rentre pas dans le "moule"
 De dove, le Jeudi 08 Février 2007 à 15H26:36

moi je travail dans un LIDL à paris, dirrigé par la DR Arpajon, et oui nous sommes victimes de pressions, menaçes; et je vous croit car sa ce passe aussi dans notre magasin!!courage!
 De , le Mardi 06 Février 2007 à 22H07:44

C'est honteux d'entendre des trucs pareils!!!!
 De client, le Dimanche 04 Février 2007 à 00H59:11

oui tout ces témoignages sont vrai!! je suis client et j'ai assisté une altercation verbale entre une responsable et sont supérieur et çelà c'est passé au lidl clichy/ seine ou je fait mes courses tout les jours, car je suis restaurateur à coté du lidl et je connais bien le personnel du lidl, et il est vrai qu'ils ont peur de leurs responsable , souvent elle me le disent, que ce monsieur leur parle très mal et surtout qu'il les menaces de renvoie, si elle ne fond pas se qu'il demande, je l'ai déjà entendu crier sur la chef du magasin, c'est intolérable, surtout que la chef magasin est très gentille,respectueuse, et à l'écoute des clients, et surtout depuis quelle est la, le magasin est plus agréable, plus propre,je déplore l'incident entre elle et sont responsable, mais celà ne m'étonne pas car ce monsieur est très désagréable et très nerveux!!j'ai écris à lidl france pour les informer que ce genre de comportement est intolérable et que j'ai décidé de ne plus faire mes courses à ce magasin lidl clichy/seine.et courage à ces salariés.
 De dupuis, le Jeudi 01 Février 2007 à 18H24:12

je peut le confirmer, j'était chef de réseau chez lidl , et oui tout ce qui à été dit est vraie!!c'est une politique lidl le chef de réseau est mis sous pression par le chef des vente qui lui demande des résultats , de la productivité, avec un minimum de salariés, j'avais carte blanche sur les moyens employés pour faire craquer ceux qui ne voulait pas me suivre mes procédés!on était obligé d'intimider, de menacer, chef mag ou chef caisse, pour arriver à nos fin!!maintenant je peut le dire ! on ne nous laisse pas trop le choix : c'est eux ou nous;donc j'ai du mettre la pression sur des chef mag, et surtout sans témoin...je suis pas fière de moi et je le regrette!!!
 De patrik, le Jeudi 01 Février 2007 à 18H12:20

il faut pas vous laissez faire, je suis employer chez lidl et oui je vous crois car moi aussi je suis harceler par le réseau, ce sont les chef de ventes qui leur demande d'employer tout les moyens pour se débarrasser des salariés qui ne veulent pas faire ce qu'ils demande,entre autre des cous de pressions journaliers!!je connait ce réseau, il est connu dans les Sîtes internet, si je ne me trompe pas c'est le grand blond à l'audi grise,le responsable de réseau du LIDL clichy/seine ; cette personne est capable de violence, il perd très vite sont sang froid, même devant les clients..il a des propos raciste envers sont personnel, et c'est le roi de l'intimidation...il faut boycoter ces magasins ou il travail les lidl clichy, et stouen et faite revendiquer vos problèmes à pascal tromp le pdg de LIDL, raconter lui le comportement de ce réseau...! bon courage
 De delepine, le Jeudi 01 Février 2007 à 15H05:43

chef caisse dans un de ces magasins, je confirme que les caissières et aussi chef caisse, et chef magasin, subissent une pression énorme du chef deréseau en poste, ont subit des cadences infernales, car son objectif c'est d'augmenter les cadences pour pousser les caissières à faire des heures suplémentaires non déclarées, ce rytme , ces pressions,infernales ,provoque des accidents du travail , 4 accidents en 5 mois au LIDL Clichy,on se ne peut rien dire car on a peur de perdre notre travail , car le chef de réseau nous fait peur,on vas au travail avec la peur au ventre,surtout après l'agression de notre chef magasin qui voulait dénoncer tout ce que le chef de réseau nous fait subir, on ne supporte plus ce vigile qui reste devant les caisses pour nous surveiller plutôt que de surveiller les voleurs...toute les 15 mn ont doit subir un controle du vigile, il nous demande une facture pour controler les achats du client que l'ont viens d'enregistrer, même les clients sont surpris de cette pratique, qui est une forme de harcèlement!!on encaisse les client en ayant peur de faire des erreurs d'encaissement, peur d'ètre pris pour des voleuses...car c'est ce qui est arrivé à un chef caisse qui à fait une erreur , il a été accusé de vol, par le chef de réseau...on peut dire que c'est le salaire de la peur!!!!!!!!!!!!!
 De hfati, le Jeudi 01 Février 2007 à 14H26:17

je suis chef de magasin dans un lidl du 92 et j'ai été victime d'agression physique de la part de mon chef de réseau, il s'est arrangé pour m'agresser dans la réserve et sans témoin,il intimide les salariés , les menaces, effectue des mutations pour éviter une grève, il fait surveiller les caiissières par des vigiles qui font le pied de grue devant elle, il leur mette une pression sur la cadence de passage des articles, et àla moindre erreur de leur part , les vigiles le signales au chef de réseau qui les convoques,il les menaces en leur disant "qu'à la prochaine erreur,c'est votre démmission sur la table" menaces, intimidations,pressions,sont le quotidien des 2 LIDL de clichy/seine,et stouen géré par le même chef de réseau.!!

Textes à lire dans cette rubrique :

EDF traque "Sortir du nucléaire" (08/04/2009 14h58:26)
Dans son édition de mercredi 8 avril 2009, le Canard enchaîné révèle que Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire",...
Brésil : un film produit par des missionnaires incite à "détester les indiens et souhaiter leur mort" (19/03/2009 19h49:23)
Le film "Hakani" a été vu par plus de 350 000 personnes sur YouTube et prétend être l'histoire réelle d'un enfant...
Les outils du maccarthysme sont prêts (03/08/2008 11h14:23)
Un décret publié le 1er juillet 2008 au Journal officiel institue un nouveau fichier dénommé EDVIGE, organisant le fichage généralisé et...
Le biocarburant menace les terres de 60 millions d’autochtones (05/05/2008 12h29:01)
Un rapport présenté au Forum dénonce la recrudescence des ‘violations des droits de l’homme, des déplacements et des conflits provoqués par...
Liste noire : les 10 principaux oppresseurs des droits des peuples indigènes en 2007 (16/03/2008 18h13:10)
A l'occasion de la journée internationale des droits de l'homme décrétée le 10 décembre par les Nations-Unies, Survival a établi une...
Les conséquences des législations « antiterroristes » pour le simple citoyen (17/02/2008 20h23:24)
En Europe, une législation imposant une rétention des données personnelles a déjà été mise en place et légitimée par les différents...
Parc national de Guyane : quelle protection pour les Amérindiens ? (21/03/2007 21h28:55)
Le Parc national de Guyane : quelle protection pour les Amérindiens ? Le parc amazonien de Guyane a été créé par...
Le salaire de la peur (01/03/2007 13h13:14)
Voici un article intéressant tiré de l'hebdo Politis, du 22 février dernier. Il traite de la politique de gestion de l'enseigne...
Enseignants, pas flics ! (01/02/2007 23h15:30)
Base-élève, c’est le nom choisi par le ministère de l’Education nationale pour baptiser son système de fichage informatisé de la maternelle...
Plaintes contre les rappeurs : l’UMP dérape (24/11/2005 23h45:02)
Le MRAP a pris connaissance de la plainte déposée par plusieurs députés à l'encontre de chanteurs de Rap au motif...
Alerte au plutonium américain : grave déni de justice et de démocratie. (07/10/2004 13h53:32)
Au moment où le transport de plutonium traverse la France par Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier pour se rendre à Cadarache dans...
De l'inégalité des "condamnés"... (22/02/2004 20h46:20)
Le texte suivant circule sur Internet depuis quelques jours et je souhaitais vous le soumettre, même si beaucoup l'ont déjà reçu....
Action URGENTE contre le déremboursement de l'oméopathie (01/12/2003 00h43:54)
Chers tous, Notre bon ministre de la santé, accompagné de son escadrille veut rédembourser l'oméopathie de 65% à 35%... C'est la...
Dans l'enfer du hard discount (20/11/2003 13h01:27)

Votre recherche dans les documents et petites annonces de cette rubrique :


Contact | Mentions légales | Partenaires | Com' | Participer | © Un grain de sable 2008